Diplômée et agrégée d'arts plastiques, Virginie Blanchard développe une pratique artistique entre photographie, sculpture, vidéo/ installation.

Après une formation en sculpture, elle conçoit en 2006 un dispositif mobile de prise de vue réfléchissant. Elle voyage avec cet  objet photographique et c’est le début de plusieurs séries qui opèrent une mise à distance du sujet, Braver le Chlore, Les eaux noires et Eclaircies.

Ces recherches se développent autour des thématiques récurrentes de la mémoire, de l'absence, de la disparition, du sujet et de l'image elle même.

A travers la série What happened to Martha. Elle questionne la trace mémorielle que constitue l'objet photographique.

Plus récemment c'est a travers la série La fugue qu'elle interroge notre présence/absence aux œuvres et révèle par l'effacement les postures et codes inconscients qu'impriment en nous les schèmes et conventions dans les lieux d'expositions institutionnels.

Elle travaille actuellement en photographie, sculpture/céramique autour des questions du  paysage et du territoire et plus particulièrement autour de la cartographie ou elle interroge les causes qui imposent les limites et la parcellisation arbitraire des espaces.